Télétravail : quels avantages ?

Fidélisez vos salariés et faites grimper votre productivité!

Faisant suite à l’arrivée du Covid-19 en France courant mars 2020, et afin de limiter les contacts entre les personnes, le nombre de télétravailleurs a explosé pendant le confinement. Mais est-ce que ces pratiques doivent rester en place après la levée des restrictions imposées par la crise ? Est-ce que les salariés ont ressenti un impact plutôt positif ou négatif sur leur confort de vie et leur performance professionnelle ? On fait le point sur cette pratique.

D’où vient le télétravail ?

Mis en place pour la première fois aux Etats-Unis en 1950, pour superviser la construction d’un immeuble à distance, le télétravail consiste à exercer ses tâches professionnelles en étant soit à la maison ou dans un espace de coworking. Le salarié, n’étant pas sur son lieu de travail, peut effectuer ses tâches professionnelles grâce à son ordinateur, téléphone et sa connexion internet. Ce n’est que bien plus tard que cette pratique fit son apparition en Europe.

Le télétravail en chiffres

Une étude récente menée par Malakoff Humanis (https://newsroom.malakoffhumanis.com/actualites/malakoff-humanis-decrypte-limpact-de-la-crise-sur-lorganisation-du-travail-et-la-sante-des-salaries-a-travers-les-resultats-de-ses-etudes-teletravail1-et-absenteisme2-realisees-en-mai-2020-40ce-63a59.html ) révèle que 84% des personnes interrogées souhaitent poursuivre cette pratique après les restrictions imposées par la crise. En parallèle, 70% de cette même population pensent que les modes de travail vont être profondément transformés. On constate déjà un changement des habitudes de travail et de communication interne et externe à la société en observant la facilité qu’ont désormais les gens à se connecter à un outil de visioconférence. A l’aube du confinement, 41% des employés du secteur privé pratiquaient le télétravail dont la moitié l’expérimentait pour la première fois.

Quels sont les avantages ?

La souplesse et la flexibilité : En effet, le gain de temps généré par l’absence de trajets domicile <> bureau, permet au salarié d’avoir plus de temps pour lui. Il peut donc très souvent aménager plus facilement l’organisation de son temps de travail et de ses différentes tâches.

Plus d’autonomie : Le salarié augmente également sa productivité et l’absence de ses collègues/responsables dans le bureau d’à côté le force à gagner en autonomie. Il est ainsi responsabilisé et peut s’organiser dans ses tâches comme bon lui semble, sa seule contrainte étant d’atteindre ses objectifs.

Conciliation vie pro/vie perso : Il est forcément plus facile de voir davantage son conjoint ou ses enfants lorsqu’on est en télétravail. Ne serait-ce que pour organiser et partager les repas ou simplement profiter d’une pause avec ses proches, nombreux sont ceux qui, très pris par leur travail, manque de temps à consacrer à leur vie de famille et profitent de ces journées pour passer quelques moments à avec leurs proches. Un boost du moral qui n’est pas à prendre à la légère par l’employeur.

Engagement au travail : Un employé se sentant mieux dans son travail, plus libre dans son organisation et plus autonome dans ses tâches y voit l’aspect valorisant. Son travail lui apporte plus qu’une simple rémunération, plus de bénéfices pour sa santé, sa vie de famille et son temps au quotidien. Naturellement, il développe plus d’envie et de motivation vis-à-vis de son travail et de ses objectifs.

Efficacité dans le travail : Les outils aujourd’hui permettent d’entrer rapidement en contact avec ses collègues (VoIP, outils de téléconférence nombreux, Teamviewer) et d’avoir toujours une coordination d’équipe bien présente. En Chine, plusieurs études ont montré que les salariés en télétravail se montrent plus productifs.                                

Le télétravail n’est cependant pas une mesure parfaite…

L’employé peut se sentir isolé : Si le salarié ne trouve pas un équilibre dans son travail à la maison, cela peut poser problème. Il est important de compenser le manque d’interactions par des réunions en visio fréquentes, ne serait-ce que pour remplacer la pause-café habituelle. En effet, l’isolement, le manque de confiance et la perte d’intérêt sont absolument à éviter et le cadre du lieu de travail doit être reproduit au mieux (réunions quotidiennes/hebdomadaires fixes, échanges fréquents écrits/visio, etc.)

La discipline est de mise : Le salarié doit s’imposer des horaires de travail ainsi qu’un cadre propice à son activité et à sa concentration. Dans la mesure du possible, un espace du domicile doit être dédiée au télétravail, afin d’éviter les distractions humaines et matérielles et surtout de reproduire au mieux l’environnement de travail. Il doit se créer une vraie routine professionnelle qui lui permettra de segmenter vie personnelle et professionnelle, même à la maison.

Supervision délicate : Tout s’effectuant à distance, il est parfois délicat pour les managers d’évaluer l’avancée des tâches, de vérifier si le salarié travaille vraiment ou s’il a des problèmes à compléter ses tâches. Des indicateurs de suivi doivent être exposés au salarié et mis en place afin de suivre le travail du salarié sans pour autant le suivre à la trace.

 
 
 
 
Retour à la liste des articles
Liberté

Zéro engagement

Economie

Prix bas garantis

Rapidité

Livraison en 48h

Qualité

Experts en ligne

Accueil > Télétravail : Quels avantages ?